Comment la mode africaine s’est naturellement imposée dans notre quotidien

5 (100%) 6 vote[s]

Fût un temps où les podiums des défilés de mode Occidentaux étaient très fermés, proche de la caricature : mannequins blanches, très fines, voire trop. Puis Naomi Campbell a ouvert la marche dans les années 1990. Aujourd’hui, les mannequins africains hommes et femmes ont rejoint les podiums des plus grands défilés internationaux. De Dakar à New-York, en passant par Paris et Milan, les plus grands défilés accueillent régulièrement des mannequins et créateurs africains, qui affichent un niveau qui n’a pas à rougir face aux mastodontes de la mode occidentale et aux créateurs plus indé.

Et naturellement, la mode africaine s’impose peu à peu dans nos vies de tous les jours, pour offrir de la couleur et du peps à nos tenues.

Des marques de vêtements par des créateurs d’origine africaine de plus en plus nombreuses.
Quand on pense à la mode africaine, on se fait plutôt une représentation traditionnelle des tenues qui peuvent être créées et portées. Les kabas et boubous, des pièces très fortes et très colorées, ont pendant longtemps été portées dans de nombreux pays du continent. Et le sont d’ailleurs toujours.

Cependant, la mode africaine ne se limite plus à ces pièces traditionnelles, et on voit aujourd’hui un vent de modernité s’imposer dans les tenues africaines. Des pièces occidentales aux coupes modernes qui s’associent avec une touche traditionnelle et colorée qu’apporte le tissu wax, et les seules limites deviennent la créativité des différents designers et couturiers.

Ainsi, des marques ont su s’imposer dans le quotidien des français : Nana Wax, eding collections, Vanessa Augris, Maison Château Rouge. Grâce à un parfait mélange entre tradition et modernité, elles ont rencontré le succès.

Vous pourrez même en apercevoir faubourg Saint-Honoré, et dans tous les quartiers de Paris.

Et oui, la mode africaine a su pénétrer toutes les classes sociales. Des jeunes aux moins jeunes, en fonction des pièces.

Les bombers et sweat-shirts vont rencontrer du succès chez les plus jeunes (adolescents et jeunes adultes), là où les sacs, pochettes et écharpes avec des petites touches de wax rencontreront leur public dans une tranche d’âge plus âgée.

Une distribution de vêtements qui prend du gallon

Ce qui a longtemps péché aussi pour permettre la démocratisation de la mode africaine, c’est la distribution des créations, notamment et surtout celles qui sont faites en Afrique. Les services de livraison et les coûts associés ne sont pas les mêmes que ceux que l’on connaît en Occident.

Du coup, les marchés physiques sont privilégiés, et pendant longtemps, l’e-commerce n’était pas une solution pour distribuer les pièces des créateurs situés en Afrique mais également en Occident. Par habitude. Par coût. Par praticité.

Aujourd’hui, des entrepreneurs cherchent à aider les créateurs africains en leur facilitant les démarches. Ils proposent une vitrine à tous les créateurs, l’accès à une clientèle intéressée, leur permettant ainsi de se consacrer à ce qu’ils savent faire de meilleur : créer.

La marque de mode africaine MOTHERLAND

C’est le cas de Motherland, une boutique en ligne de produits africains. En proposant une expérience d’achat sans friction, digne des meilleurs sites e-commerce occidentaux, au design épuré, la volonté est de mettre à niveau la distribution des produits d’origine africaine.

Quel style de vêtements africains choisir ?

Les tenues africaines ne sont aucunement limitées. Si les robes sont les pièces qui rencontrent le plus de succès, on trouve de tout : pantalons, jupes, t-shirts, chemisiers, bandeaux, shorts, pulls, manteaux, et plein d’autres.

Et de tous les styles : urbain comme professionnel, tout comme des tenues de soirées. Les robes sont des pièces particulièrement appréciées des femmes pour les cocktails. Chez les hommes, on se penchera sur les costumes 3 pièces en wax pour une soirée de prestige ou un événement de taille, comme un mariage.

Ce genre de pantalon s’intègre très bien dans vos tenues de travail comme de sorties. Si une pièce peut paraître intimidante en premier lieu, il suffit de la couper avec une pièce neutre, qui se mariera très bien pour l’accompagner et casser le style afin de ne pas surcharger son look et sa tenue.

Les motifs et les couleurs proposées par le tissu wax sont l’occasion de faire preuve d’originalité et de se distinguer des chaînes traditionnelles Zara, H&M, Mango et compagnie qui proposent toutes les mêmes ensembles. Aujourd’hui, on ne sait distinguer les tenues d’une autre. Et pour notre plus grand plaisir, la mode africaine vient résoudre ce problème.

This entry was posted in Mode by Françoise. Bookmark the permalink.

Commentaires fermés.